Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Effluents - Déchets > Gestion des boues de station d'épuration

Gestion des boues de station d'épuration

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Mission d’Expertise et de Suivi des Epandages (MESE)

L’épandage agricole des boues de stations d’épuration représente la filière principale de valorisation de ces déchets en Lozère.

En 2013, la Mission d’Expertise et de Suivi des Epandages a été créée par arrêté préfectoral afin de jouer le rôle d’Organisme Indépendant garantissant la sécurité de la filière épandage.

Portée par la Chambre d’agriculture et soutenue financièrement par les Agences de l’Eau (Adour-Garonne et Rhône- Méditerranée Corse) et le Département de la Lozère, sa mission est d’expertiser les aspects agronomiques des épandages, en complément de l’instruction réglementaire de la DDT.

La MESE a pour principal objectif d’encadrer les pratiques d’épandages afin de contribuer à la préservation de la qualité des sols, des cultures, des produits et de l’environnement, avec une entrée principalement agronomique.


Les trois fonctions essentielles de la MESE sont d’assurer :

  • L’expertise agronomique et la conformité des règles d’épandages des dossiers tout au long de la filière d’épandage dans le cadre des Études Préalables d’épandage (EPE), des Bilans Agronomiques (BA), des Programmes Prévisionnels d’Épandages (PPE).
  • Un rôle de conseil, d’information et de communication auprès des collectivités, des agriculteurs, des prestataires à l’épandage.
  • La pérennité de la filière de recyclage des boues en agriculture en améliorant la qualité des boues recyclées, la traçabilité et la fiabilité des épandages.

 

Réseau des MESE d’Occitanie : des outils communs pour une optimisation de la filière

En 2015, les MESE des départements de l’Aude, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère et des Pyrénées Orientales ont créé un réseau interdépartemental, devenu réseau régional des MESE d’Occitanie en 2016.

L’objectif de ce travail de réseau est d’homogénéiser les références afin de renforcer l’expertise et fiabiliser la filière épandage de la région.

Poussé par une dynamique de réseau et fort des complémentarités spécifiques à chaque département, le réseau des MESE d’Oc. a aboutit en 2018 à la publication de documents techniques à destination des acteurs de la filière épandage.

Il s’agit de guides méthodologiques pour les dossiers d’épandage, de référentiels sur le raisonnement des doses prévisionnelles en N, P2O5 et K2O ainsi que des fiches méthodes pour le prélèvement de différents types de boues.

  • Guides méthodologiques pour les dossiers règlementaires

L’épandage des boues de stations d’épuration en agriculture répond à un cadre réglementaire strict et précis. Afin d’accompagner les collectivités, maîtres d’ouvrages et bureaux d’études concernés par cette filière, le réseau régional des MESE d’Occitanie met à disposition des guides méthodologiques détaillant le contenu attendu des dossiers réglementaires.

=> Guide méthodologique bilan agronomique d'épandage des boues de stations d'épuration urbaines
=> Guide méthodologique étude préalable d'épandage des boues de stations d'épuration urbaines
=> Guide méthodologique étude préalable d'épandage des boues de stations d'épuration urbaines version simplifiée pour les quantités de boues < 10 t MS/an
=> Guide méthodologique programme prévisionnel d'épandage des boues de stations d'épuration urbaines

  • Cahiers cultures : Référentiel N, P2O5, K2O pour 9 cultures

Les boues de stations d’épuration sont des engrais organiques qui peuvent être riches en azote et en phosphore. L’épandage agricole des boues  constitue donc pour les agriculteurs un moyen efficace et de moindre coût pour entretenir la fertilité des terres et nourrir les cultures.

Pourtant, raisonner leur apport est primordial afin de préserver les sols, les cultures et l’environnement.

C’est pourquoi le réseau des MESE d’Oc. a produit un référentiel répertoriant les modalités de raisonnement des doses prévisionnelles N, P2O5, K2O pour 9 types de cultures (céréales, maïs, colza, riz, sorgho, tournesol, prairies, vignes et arboriculture). Ces documents déroulent le raisonnement de la dose azote, et des doses phosphore et potasse, puis le calcul de la quantité des boues à apporter, jusqu’au conseil de fertilisations complémentaires aux apports de boues.

=> Cahier culture arboriculture
=> Cahier culture céréales
=> Cahier culture colza
=> Cahier culture maïs
=> Cahier culture prairies
=> Cahier culture riz
=> Cahier culture sorgho
=> Cahier culture tournesol
=> Cahier culture vigne

  • Fiches méthodes de prélèvements des boues

Toutes les boues épandues doivent être analysées afin de s’assurer de leur innocuité et de leur pertinence agronomique. Le réseau des MESE a donc élaboré des fiches méthodologiques détaillant le protocole pour échantillonner 5 types de boues (liquides, pâteuses, solides, compostées, issues de lits de séchages plantés de roseaux).

=> Fiche méthode protocole d'échantillonnage compost
=> Fiche méthode protocole d'échantillonnage boues liquides
=> Fiche méthode protocole d'échantillonnage boues pâteuse
=> Fiche méthode protocole d'échantillonnage boues solides
=> Fiche méthode protocole d'échantillonnage boues LSPR

 

Un document "Glossaire et sigles" compile tous les sigles et définitions répertoriés dans les outils publiés

Les épandages de boues : une filière réglementée

Les épandages de boues de station d'épuration sont réglementés. La collectivité dépose en Préfecture un dossier de déclaration de valorisation agricole des boues de station d'épuration. Ce dossier comprend un plan d'épandage, permet de vérifier l'innocuité des boues et l'intérêt agronomique qu'elles présentent. Les épandages sont ensuite suivis avec des analyses de sols et de boues permettant d'assurer la préservation de l'environnement. Le producteur de boues en est responsable, y compris après leurs épandages. Une convention est signée entre les agriculteurs et les producteurs de boues permettant de sécuriser l'utilisation agricole.

La collectivité prend en charge les frais de réalisation du plan d'épandage et les épandages.

L'exemple des épandages de boues de station d'épuration de Mende

Les boues de la station de Mende sont épandues sur des terres agricoles depuis 1997. Aujourd'hui, dix agriculteurs à proximité (commune de Mende et communes alentours) acceptent d'épandre les boues de la station de Mende sur environ 300 ha mis à disposition. Deux périodes d'épandage sont réalisées : une au printemps et une à l'automne. Chaque année, une rencontre est organisée entre les agriculteurs, la collectivité, le prestataire, le bureau d'étude, la Chambre d'Agriculture, le SATESE (Service du Conseil Départemental) et l'Etat (DDT) pour définir le programme des épandages de l'année et de l'année à venir.

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

Chloé GUYOT

Conseillère spécialisée agronomie

Tél : 04 66 65 62 00

Contact MESE

Vous souhaitez un renseignement ?

Laure GOMITA

Conseillère spécialisée agronomie

Tél : 04 66 65 62 00

Chef de service référent

Amaury SOUCHON

Sous-Directeur coordination des actions techniques, Chef de service entreprise, territoire, et environnement

Tél : 04 66 65 62 00

Zoom sur la réglementation

Très stricte, elle existe depuis l'arrêté ministériel du 8 janvier 1998. Cet arrêté impose des règles en terme d'épandage (quantité, distance, ...), de qualité des boues (agronomique, innocuité,...), de surveillance et de suivi.