La forêt en Lozère

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La forêt en Lozère

Un département très boisé

Avec 232 300 ha, la forêt couvre 45 % de la superficie du département (517 500 ha). A titre de comparaison, en France, la forêt couvre le quart du territoire et 36 % en Occitanie.

Une forêt où dominent les conifères

Ils représentent près de 70 % de la surface boisée. Le pin sylvestre, à lui seul, représente 42 % de celle-ci. Loin derrière viennent le pin noir d'Autriche, l'épicéa commun, le pin maritime, le sapin, le douglas... Les feuillus se rencontrent donc sur 30 % du territoire boisé. Le hêtre arrive en tête suivi du châtaigner, du chêne pubescent, du chêne rouvre, du bouleau...

Une forêt qui progresse en surface et en volume

L'espace forestier augmente par l'enrésinement naturel consécutif à la déprise agricole. Le volume sur pied est considérable : 25 millions de m3. Il s'accroît de 1 million de m3 par an. La récolte de bois est limitée par les difficultés d'accès et le morcellement des propriétés sylvicoles.

Une forêt majoritairement privée

Les forêts privées représentent 79 % de la surface boisée. Tandis que 12 % sont domaniales et 9 % communales ou sectionales relèvent du régime forestier.
Une forêt privée certes morcelée mais avec aussi quelques grands domaines !

Les forêts privées se répartissent entre 22 000 propriétaires. Ceux de moins de 4 ha sont les plus nombreux (19 000 !). Cependant 2 000 ont plus de 10 ha dont 500 possèdent plus de 25 ha.

Les actions forestières des Chambres d'Agriculture

Le développement forestier est un enjeu majeur de l'économie de nos territoires. La filière forêt bois est à la croisée d'enjeux économiques, climatiques, environnementaux, territoriaux et agricoles.

  • enjeu économique quand le déficit commercial de cette filière représente 5,4 milliards d'euros, soit 11 % du déficit total de balance commerciale française,
  • enjeu climatique quand la forêt et le bois permettent de stocker 8 milliards de tonnes de CO2 et séquestrent chaque année 12 % des émissions française de gaz à effet de serre
  • enjeux environnementaux quand la forêt abrite 80 % de la biodiversité terrestre
  • enjeux territoriaux quand la forêt avec 16 millions d'ha de forêt publique et privée couvre 30 % du territoire national,
  • enjeux touristiques quand la forêt avec les espaces agricoles façonnent la diversité des paysages et l'attractivité des territoires ruraux.

La forêt privée française représente 12 millions d'ha, détenu par 3,5 millions de propriétaires dont 2,4 millions qui possèdent moins de 1 ha. Un quart de ces surfaces sont détenues par des agriculteurs. Compte tenu du morcellement et des difficultés d'accès de certains massifs, la mobilisation du bois est un véritable défi.

La loi et les règlements confient aux Chambres d'Agriculture des missions de développement forestier qu'elles réalisent en mobilisant plus de 80 techniciens pour conduire, au-delà de la mission consulaire, de nombreuses actions telles que :

  • la structuration du foncier agricole et forestier (création ASLGF, ASA, collège forêt dans AFP, ...),
  • l'accompagnement des schémas de desserte, création de routes et pistes forestières et des chantiers de mobilisation du bois (câbles, ...),
  • l'appui aux initiatives de valorisation du bois en consolidant les emplois locaux,
  • l'appui technique et le conseil forestier et agro forestier,
  • la formation technique, juridique, comptable,
  • la promotion de l'utilisation du bois matériaux ou énergie auprès des propriétaires forestiers, agriculteurs et des collectivités,
  • l'animation des groupes de propriétaires forestiers, diagnostic sylvicoles, préconisations de gestion forestière et environnementale,
  • le regroupement de propriétaires pour mobiliser la ressource,
  • organisation de chantiers forestiers mixte public - privé

Au cours du dernier programme pluriannuel de développement forestier (2011-2016) les actions de la Chambre d'Agriculture de Lozère avec la Coopérative "la forêt privée lozérienne et gardoise" et le CRPF ont permis de mobiliser 30 000 m3 de bois supplémentaires dans des massifs souvent difficiles d'accès avec des boisements très morcelés qui n'auraient pas été exploités sans cela.

En Occitanie, un Service commun des Chambres d'Agriculture "valorisation du bois et territoires" créé en 2017, porte les programmes pluriannuels d'actions conduites dans ce domaine.

 

Etre propriétaire forestier, une passion, un savoir faire...

Les qualités d'un bel arbre forestier

C'est un arbre "d'essence noble" bien adapté au climat et au sol. Son tronc est de bonne rectitude et ses branches sont fines. Il est indemne de défaut.

La forêt appartient toujours à quelqu'un

En Occitanie, la forêt occupe 2 639 000 ha.

Cette forêt appartient très majoritairement (pour les trois quarts de sa surface) à des propriétaires privés : ils sont 430 000 à se partager 2 085 000 ha boisés.

Ainsi, même si elle est généralement libre d'accès aux randonneurs, promeneurs ou touristes, la forêt appartient toujours à quelqu'un.

La gestion forestière, une science complexe

Etre propriétaire est rarement une profession. Cependant, cela requiert des compétences diverses : connaissance des arbres, écologie, techniques sylvicoles, fiscalité, droit, commerce...

La forêt assure pleinement trois fonctions :

  • Economique : production de bois et création d'emplois.
  • Environnementale : qualité de l'air, de l'eau, des sols et des paysages, richesse biologique.
  • Sociale : cadre d'activités de loisirs et de détente.


La production de bois de qualité favorise les deux fonctions : environnementale et sociale.

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

Frédéric JAUVERT

Conseiller spécialisé forêt et actions territoriales

Chef de service référent

Jean Charles COMMANDRE

Chef de Service Moyens Généraux, eau, bâtiment, équipement, forêt

Tél : 04 66 65 62 00

A télécharger