Vous êtes ici : Accueil > Gérer son exploitation > Calamités - Dégâts - Prédations

Calamités - Dégâts - Prédations

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Orage de grêle du 15 juin 2019 : différents dispositifs mobilisés

L’orage de grêle survenu le 15 juin dernier a engendré des dégâts d’une importance rarement observée sur le département de la Lozère : cultures et fourrages détruits, matériels endommagés, habitations, etc…

Si la grêle a frappé de nombreuses zones, ces dégâts majeurs se concentrent sur une bande située entre La Canourgue et Rieutort-de-Randon, zone déterminée suite à la mobilisation des agents et élus de la Chambre d’agriculture et des autres structures agricoles.

Les maires des communes de cette zone doivent demander par écrit à la Préfecture le classement en  « catastrophes naturelles ».

Les dégâts causés aux prairies et aux semis peuvent être indemnisés par le fonds de calamité, c’est la réponse faite par la DDT à la Chambre d'Agriculture.

Un rapport météorologique a été commandé par l’administration pour contribuer à la validation des zones sinistrées.

Dès cette semaine, la Chambre d’agriculture et la DDT vont commencer à recueillir des éléments. Les bilans fourragers ne pourront définitivement être effectués avant l’automne.  

En attendant, n’hésitez pas à transmettre à la Chambre d’agriculture des photos des dégâts occasionnés par la grêle pour étayer le dossier de demande de reconnaissance en calamité agricole, en précisant les lieux de prise (accueil@lozere.chambagri.fr).

Les agriculteurs ayant subi des dégâts importants et qui connaitraient de grandes difficultés ne doivent pas hésiter à se faire connaitre auprès de la Chambre d’agriculture ou de ses partenaires. Le dispositif Agir Ensemble pourra alors être mobilisé.

 


Calamité sécheresse 2018

Le département de la Lozère a connu en 2018 un nouvel épisode de sécheresse qui a impacté particulièrement l’ouest et le nord du département.

Suite aux missions d’enquête diligentées par l’administration, le comité départemental d’expertise (CDE) a finalisé une demande de reconnaissance en calamité agricole couvrant la moitié nord du département et sa bordure ouest, avec des pertes fourragères allant de 33 à 42 % (cf. carte initiale validé par le CDE).

Le Comité National de Gestion des Risques Agricoles du 17 avril dernier n’a reconnu que l’Aubrac et sa frange margeridienne (cf.carte définitive validée par le CNGRA) avec un taux de perte unique de 38 %.

Il appuie sa décision sur la carte des indices de sécheresse météorologique d’humidité des sols (zone « très sèche » à « extrêmement sèche »), fournie par météo France. Ce critère a été utilisé pour qualifier l’événement climatique exceptionnel, critère conditionnant la reconnaissance de la calamité.

Cette décision ne satisfait pas la profession agricole.

L'arrêté Ministériel reconnaissant le caractère de calamité agricole aux dommages subis par les agriculteurs de la Lozère vient de paraître. La DDT est entrain de communiquer auprès des mairies des communes sinistrées.

Les agriculteurs doivent déposer leur demande d’indemnisation avant le 28 juin 2019. Vous pouvez télécharger les documents suivants en cliquant ici :

  • l'arrêté ministériel
  • l'imprimé de demande d'indemnisation des pertes
  • la notice d'information
  • l'attestation d'assurance

 

La DDT a prévu d’envoyer aux agriculteurs concernés leurs données « cheptel » et « surface » pour simplifier cette démarche.

La Chambre d’Agriculture se tient à la disposition des agriculteurs qui souhaiteraient se faire accompagner durant les permanences ou sur rendez-vous.