Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Productions végétales et agronomie > Maraîchage et plantes aromatiques et médicinales

Maraîchage et plantes aromatiques et médicinales

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Maraîchage

Si la Lozère est connue pour être une terre d’élevage, les productions végétales constituent des opportunités d’installation ou de diversification intéressantes. Certains agriculteurs se sont déjà lancés dans ces productions et en vivent.

La demande en fruits et légumes est importante sur le département en raison de la volonté des consommateurs de consommer local mais également de la démarche Agrilocal qui vise à développer l’utilisation de produits locaux dans la restauration collective. D’autre part, les investissements en maraîchage sont généralement moins importants que dans d’autres productions et la surface de production reste limitée. Il n’en reste pas moins difficile de s’installer en maraîchage.

La Chambre d’Agriculture souhaite développer cette production avec le soutien financier du Conseil Départemental. Avec ses partenaires (Point Accueil Installation, SAFER, RELANCE, Lozère bio…), elle conduit une action de développement du maraîchage en recherchant notamment du foncier.


Les plantes à parfum aromatiques et médicinales (PPAM)

La Chambre d’Agriculture de la Lozère a sollicité plusieurs entreprises afin de leur proposer la création d’une filière plantes aromatiques et médicinales au sein du département. Elles ont répondu favorablement.

L’objectif est de mettre en relation les entreprises avec des agriculteurs susceptibles d’être intéressés par la plantation de PPAM.

Les entreprises sont au nombre de 4 à l’heure actuelle : Arcadie basée à Méjannes-lès-Alès, Crodarom basée à Chanac, Essenciagua récemment implantée à la Tieule et la SADEV à Aumont-Aubrac.

Ces entreprises ont généralement un approvisionnement en matières premières suffisant grâce à l’import depuis les pays étrangers. Elles sont toutefois intéressées par le développement de liens commerciaux sur leur territoire d’implantation afin d’assoir leur image, de communiquer sur un mode de production plus local, ou encore pour aller dans une démarche  de développement durable. Elles recherchent des produits d’une qualité supérieure.

Par ailleurs, la Lozère peut être un terrain propice à l’implantation de certaines essences végétales appelées Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales (PPAM). En effet, la majorité des plantes de garrigue, tels que la lavande, le thym ou l’origan, apprécient les sols calcaires, que l’on peut retrouver dans la région des Causses. D’autres espèces, comme le cassis, le narcisse ou l’hélichryse apprécient davantage les sols acides et peuvent être cultivés, selon les altitudes et le climat, sur la Margeride, l’Aubrac ou les Cévennes.
La Chambre d’agriculture fait un travail de prospection afin de connaitre les agriculteurs intéressés par l’implantation de PPAM et évaluer leur motivation.

Les accompagnements prévus par la chambre d’agriculture sont :

  • Créer un collectif d’agriculteur
  • Organiser des formations autour des PPAM
  • Faire rencontrer le collectif et des partenaires commerciaux
  • Concrétisation du collectif avec l’achat de matériel (en individuel ou en commun), répartition des espèces et des surfaces entre les agriculteurs selon les souhaits de chacun
  • Implantation des PPAM

Réunion technique du 17 mai 2019 à destination des agriculteurs de l'Aubrac et de la Margeride

Le 17 mai 2019 s’est déroulée à la salle de la mairie de Saint Alban sur Limagnole une journée technique sur les PPAM (Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales). Cette réunion était organisée par Guylain NURIT référent de cette filière à la Chambre d’agriculture de la Lozère. Elle était destinée aux agriculteurs de l’Aubrac et de la Margeride.

De nombreux intervenants étaient présents pour l’occasion : Jacky RIQUET référent PPAM de la Chambre d’agriculture région Occitanie,  Denis PIT et Nadia VIDAL élus de la Chambre d’agriculture de la Lozère. Les entreprises lozériennes de transformation étaient représentées : CRODAROM par Géraldine MOUTON et Delphine GELY, La SADEV par Christophe SIREYJOL et Essenciagua par Laurent Gautun.

La filière PPAM en construction en Lozère

Quatre entreprises transforment des plantes aromatiques et médicinales en Lozère et dans les environs ; Arcadie à Méjannes-lès-Alès, Essanciagua à La Tieule, Crodarom à Chanac et la SADEV à Aumont-Aubrac. Ces entreprises sont complémentaires, leurs besoins sont différents et leurs produits finis sont distincts.

Elles ont pour objectifs de relocaliser une partie de leurs achats aux agriculteurs lozériens. La Lozère a de nombreux atouts de vente et commerciaux : espaces sauvages, nature, paysages.

Pour l’entreprise Crodarom les plantes doivent être produites en agriculture biologique. Cette entreprise a pour finalité d’établir un prix de rachat des plantes qui convient à tous. Dans ce but un bisness-plan sera établi pour que tous les acteurs soient gagnants.

Itinéraires culturaux

De manière générale, la culture de PPAM nécessite un important temps de travail. C’est encore plus vrai en agriculture biologique car les exploitations n’ont pas recours à la lutte chimique des adventices. La préparation du sol en amont de la plantation doit être réalisée de manière rigoureuse afin de limiter la levée d’adventices qui concurrenceront la culture.

Enfin la date de récolte dépendra également de l’espèce mais aussi du débouché de vente. Cette variation permet un étalement du travail au cours de l’année.

Les aides

Il existe plusieurs aides aux investissements, Plan de Compétitivité et d'Adaptation des Exploitations Agricoles (PCAE) et FranceAgriMer (FAM). Ces deux types d’aides permettent aux agriculteurs de se lancer dans cette filière en obtenant des subventions aux investissements. Trois types de PCAE peuvent être utilisés :

  • Mesure 411 destiné aux jeunes agriculteurs (installations depuis moins de 5 ans)
  • Mesure 413 investissement dans le but de réduire les traitements phytosanitaires (Matériels de désherbage mécanique)
  • Mesure 421 permet de subventionner, par exemple, un séchoir pour l’herboristerie.

 

L’aide à la plantation est une mesure spécifique à cette production. Elle a pour but d’aider les agriculteurs à mettre en place des cultures pérennes de plantes à parfum, aromatiques et médicinales. Pour bénéficier de cette aide il faut être exploitant agricole et soit adhérents à une démarche collective de commercialisation (démarche collective en circuits courts, coopérative...), ou être en contractualisation avec une entreprise de transformation/ commercialisation de PPAM.

Les dépenses éligibles sont :

  • achat de plants d’espèces pérennes (les plants doivent être achetés auprès de pépiniéristes)
  • travaux (préparation du sol et de plantation) réalisés par un prestataire

 

Visite de l’exploitation de Pauline ROBERT

La journée de formation s’est terminée par la visite de l’exploitation de Pauline ROBERT. Cette agricultrice cultive de nombreuses plantes aromatiques dans une parcelle de 48 ares.

Toutes les plantes produites par l’exploitation sont vendues en direct à la ferme ou sur son site internet (Au détour des plantes). Elles sont soit transformées en tisane ou en produits cosmétiques (savons ou en un baume réparateur).

Pauline ROBERT veut augmenter sa production de plantes cultivées afin de vendre une partie de sa récolte à des entreprises de transformation lozériennes.

Accompagnements à venir

Suite à cette journée technique la Chambre d’agriculture souhaite réaliser des essais de plantation chez des agriculteurs de la Margeride et de l’Aubrac. Ces plantations expérimentales seront suivies par un technicien de la Chambre d’agriculture et permettront d’obtenir des données technico-économiques.

 

Contact

Vous souhaitez un renseignement sur le maraîchage ?

Maxime COLOMB

Conseiller spécialisé agriculture biologique

Tél : 04 66 65 62 00

Contact

Vous souhaitez un renseignement sur les PPAM ?

Guylain NURIT

Technicien spécialisé ovins lait et bio

Tél : 04 66 32 09 84

Chef de service référent

Alain RAYNAL

Chef de Service programmes élevage, petits ruminants, agriculture biologique

Tél : 04 66 65 62 00

Les actualités

jeudi 19 avril 2018

Si la Lozère est connue pour être une terre d’élevage, les productions végétales constituent des opportunités d’installation ou de diversification intéressantes....